Transvesubienne

Quatre Gauriacais ont fait le déplacement jusqu’à Nice le week-end dernier, pour affronter la Transvésubienne. Cette course, vieille de maintenant 30 ans, fait fantasmer les vététistes les plus avertis. Sa recette ? Lancer une horde debikers à 1500 m de haut, dans l’arrière pays niçois, les faire cheminer toute la journée via des sentiers tous plus accidentés les uns que les autres, pour finir, au bout d’une – très – longue journée et 80 km, sur la Promenade des Anglais à Nice. Les meilleurs mondiaux – tel Nino Schurter en 2009 ou Alexis Chenevier, sextuple vainqueur –  peinent à dépasser les 13 km/h de moyenne, alors même que la course comporte plus de descentes que d’ascensions. Le parcours est donc très exigeant ! Les efforts sont récompensés, à la fois par les paysages traversés, mais aussi par le plaisir de rouler ces beaux sentiers techniques. Vous l’aurez compris, la Transvésubienne est une course à part – et chaque biker passionné devrait venir s’y frotter au moins une fois !

Simon Dousset était de ceux-là cette année. Voici son compte-rendu :

« 7h pétante, le départ est donné ! Le temps est humide, les sommets cachés par les nuages. Les paysages matinaux embrumés sont magnifiques ; le parcours est difficile et technique à souhait! Ce n’est pas une légende, la TransV pousse dans ses retranchements, que se soit physiquement, techniquement mais aussi mentalement ! Au niveau du 2ème sommet de la journée, nous sommes même accueillis par de la neige toujours pas fondue ! Et pour couronner le tout un orage s’abat sur la dernière partie du parcours ainsi que Nice ! 

Après un peu plus de 7h d’effort, Stéphane Urbain en finit à une très belle 23ème place, Baptiste Dousset fini 96ème d’un parcours amputé de ses 5 derniers kilomètres à cause de l’importante montée du niveau de la rivière par laquelle nous devions traverser Nice. Seuls les 60 premiers auront pu réaliser le parcours dans sa totalité.Quant à moi, je finis 100ème pile après une course rendue compliquée par une chute qui m’a fortement atteint la confiance, la joue et le pouce ; verdict : 2 points de suture dans la joue et une belle entorse du pouce. La TransV laisse des traces !

Du côté des abandons, Guillaume Bertrand, bien qu’ayant une belle forme physique, en témoigne sa 23eme position en haut de la première ascension, abandonne au 1er tiers de la course, suite à une casse de son cintre. Il était alors en pleine bataille dans les descentes ! Frédéric Nadeau, ami girondin membres des Chevreuils VTT, abandonne aux 2/3 du parcours suite à une barrière horaire tout juste fermée… »

 

Le classement

Parcours Transvésubienne 2018

Transvésubienne 2018 : teaser 3D du parcours! Dévoilé en exclusivité à l'occasion des Rencontres Transvesubienne chez Chullanka Antibes, voici le parcours #transV 2018, tracé historique reprenant les incontournables tels que le Brec d'Utelle et une arrivée hors du commun via le tunnel du Paillon, pour un final 100% aventure en tout terrain jusqu'aux galets de la Baie des Anges! 75km de pur bonheur pour la Transv "classique", avec une petite rallonge de 15km au niveau de Levens pour les E-Bike serie ;)45km d'aventure Transv pour ceux qui se lanceront sur la Trans50, de Levens à Nice! Plus d'infos et inscriptions sur www.transvesubienne.comMerci au Département des Alpes-Maritimes pour cette belle réalisation! Métropole Nice Côte d'Azur Ville de NiceSR Suntour Inc. CamelBak Vibram Le Traiteur du Sport ChullankaEndurotribe VTTAE.fr Vélo Vert 1001sentiers.fr

Publiée par Transvesubienne sur mercredi 21 mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *